Vous êtes ici

Outils : share

Exposition de maquettes de bateaux de l'Ordre de Malte

Salle du Château 1er étage

A partir du mardi 9 mai, venez découvrir "les bateaux de l'ordre de Malte, du 16ème au 18ème siècle, catholiques et protestants pour secourir et protéger. dans la salle d'exposition du château au 1er étage.

Entrée libre et gratuite au x heures d'ouverture de la bibliothèque.

« Les bateaux de L’Ordre de Malte du XVIe au  XVIIIe siècles, catholiques et protestants pour secourir et protéger »

Fondation de l’Ordre des Hospitaliers de  Saint-Jean de Jérusalem

L’Ordre des Hospitaliers, est devenu l’Ordre de Malte existant au XVIe siècle. Il est fondé en 1113 à Jérusalem, placé sous la protection du Pape après la conquête du royaume latin par les Croisés.

Leur mission : Moines soldats, ils assurent l’accueil des pèlerins et les soins des malades de toutes religions. Ils fondent des hôpitaux d’où leurs noms. Ils prônent l’amour du prochain. Voués à la défense de l’Occident chrétien, ils adoptent la croix de Saint-Jean, rouge à huit branches.

A la perte du royaume latin de Jérusalem les Hospitaliers sont rapatriés sur l’île de Rhodes. Conscients du besoin de défendre leurs missions, devenus propriétaires fonciers au XIVe s. ils se dotent d’une flotte en Méditerranée. Le transfert de leur siège à Saint-Gilles du Gard dès le XIIe siècle permet la création des prieurés et commanderies dans toute l’Europe chrétienne, jalonnant les chemins de pèlerinage. La commanderie de Saint-Christol au nord de Lunel est créée au XIIe s., proche d’Aigues-Mortes et du chemin d’Arles qui conduit les pèlerins à Saint-Jacques-de-Compostelle.

 

Création des branches catholique et protestante de l’Ordre de Malte : 1532 

 

L’expansion musulmane gagne la Méditerranée orientale et les Ottomans parviennent à chasser les Hospitaliers de Rhodes en 1523. Les guerres d’Italie et les débuts de la Réforme perturbent l’Europe dès 1520. L’Angleterre et une partie de l’Empire adhèrent au protestantisme et sécularisent les commanderies et prieurés chez eux.

L’Empereur Charles Quint voit en l’Ordre des Hospitaliers et sa flotte des militaires aguerris utilisables à la défense de l’Occident contre les Ottomans qui s’avancent dangereusement en Méditerranée occidentale. Malte est un verrou qu’il possède. Il offre aux hospitaliers de s’y installer. Chevaliers laïcs issus de toute l’Europe, composé de 8 régions impériales, françaises et anglaises représentant huit « langues », ils prennent leur distance avec la papauté. Occupé à guerroyer, le Pape ne leur était pas venu en aide et leur avait infligé 7 ans d’errance et de résidence à bord de leurs navires, le grand maître lui-même, le Chevalier français de l’Isle Adam, résidant à bord de la Santa Anna, son navire amiral.

 Les deux branches catholique et protestante de l’Ordre de Malte sont fondées en 1532, 15 ans après la publication des thèses de Luther. Le soin aux malades de toutes religions dès le moyen-âge leur avait sans doute développé une modernité de pensée propice à l’acceptation de la Réforme chez certains d’entre-eux.

 

L’Ordre de Malte du XVIe au XXIe s.

 

1532 : Les Protestants conservent le nom de Chevaliers de l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem, aujourd’hui : Ordre de Saint-Jean. Les Catholiques prennent le nom de Chevaliers de l’Ordre Souverain de Malte, aujourd’hui : Ordre de Malte.

Quatre ordres protestants sont créés au sein de « l’alliance de Saint Jean » au fil des siècles.

D’abord, Le grand baillage de Brandebourg comprenant 8 commanderies en Allemagne, en France, en Hongrie, en Finlande, en Suisse, en Autriche. Puis le Baillage des Pays-Bas et le Baillage de Suède. Le baillage d’Angleterre et ses colonies, puis celui du Royaume-Uni, comprenant l’Afrique du Sud, L’Australie, le Canada, la Nouvelle-Zélande, les Etats-Unis.

Tous les trois ans ils se rencontrent avec la branche catholique dans le cadre de leurs actions.

Texte : Patricia Carlier Mission patrimoine du Pays vidourle Camargue

Conception scénographique : Sylvain Brino

Association : Voiles latines en Languedoc